Andropause

Qu’est ce que l’andropause ?

 

On la définissait comme « la ménopause » de l’homme, la mise au repos « la pause » des fonctions génitales masculines, mais en fait elle est plus progressive, souvent  partielle voire inconstante (Charlie Chaplin et Anthony Quinn n’ont ils pas eu des enfants légitimes après 80 ans …). La vitalité psychique, tient une part très importante dans la conservation de la vitalité physique.

Elle associe irritabilité, manque d’énergie, sueurs nocturnes mais aussi difficultés érectiles.

Ne seront traités que les patients présentant un déficit hormonal spécifique de la testostérone directement active sur les récepteurs hormonaux, c’est à dire la testostérone biodisponible. Tous les autres dosages sont moins spécifiques.

Le traitement par les androgènes ne sera envisagé qu’en dehors de toute contre-indication (cancer de la prostate, cancer du sein, hypertrophie musculaire, problèmes psychiatriques graves, apnée du sommeil, troubles respiratoires importants, polyglobulie). Par conséquent on associera systématiquement un examen clinique complet, un toucher rectal, un dosage du PSA et du PSA L/T, une NFS, et une échographie vésico-prostatique par voie transrectale voire une IRM fonctionelle de la prostate avant tout traitement, ainsi que des  contrôles réguliers en cours de traitement.

On utilise habituellement les androgènes par voie injectable (les plus efficaces), par voie orale ou en gel. Les autres traitements restent très controversés (gonadotrophines chorioniques, hormone de croissance, sulfate de DHEA, mélatonine …). Enfin, certaines techniques de gestion de stress validées scientifiquement permettent de ralentir les processus de vieillissement.